Qu’est ce qu’une option binaire ?

Qu’est ce qu’une option binaire ?

En finance, une option binaire est un type d’option où le paiement est soit une somme déterminée à l’avance ou rien du tout. Ainsi on l’appelle « options binaire » parce que seulement deux issues sont possibles à l’échéance, soit l’option termine « dans la monnaie » et le détenteur reçoit le montant fixé prévu, soit l’option termine « hors de la monnaie » et le détenteur ne reçoit rien. Ce type d’option intervient dans le montage de produits structurés mais est également très prisé par les investisseurs particuliers.

Exemple de transaction sur les options binaires

Un trader qui pense que l’EUR/USD va clôturer à un niveau supérieur au cours actuel de 1,3250 peut acheter une option binaire à la hausse (ou call) pour profiter de cette issue. À l’inverse un trader qui pense que le cours de l’EUR/USD va terminer sous le niveau de 1,3250 peut acheter une option binaire à la baisse (ou put).

A 14 h alors que le cours de l’EUR/USD est de 1,3250 le trader achète une option binaire à la hausse pour 100 €. L’option arrive à échéance à 15 h et procure un rendement de 80 % si le cours termine au-dessus du prix d’exercice. Ainsi à 15 h, si le cours de l’EUR/USD est supérieur à 1,3250 le détenteur reçoit le montant investi (100 €) plus sa prime de 80 % soit 80 €. Le bénéfice est donc de 80 €. À l’inverse, si le cours termine sous les 1,3250 alors le trader perd son investissement initial.

Sous certaines conditions, il est possible pour le détenteur de l’option de la revendre avant l’échéance. Dans ce cas, le prix de rachat de l’option sera déterminé par l’écart entre le cours actuel et le cours d’exercice du sous-jacent.

Options binaires listées et non listées

Les contrats sur les options binaires sont depuis de nombreuses années disponibles sur le marché de gré à gré c’est-à-dire vendus directement par l’émetteur à l’acheteur. Les options binaires sont généralement considérées comme des options exotiques et présentent souvent un marché peu liquide. Ainsi il n’est pas possible de négocier sur le marché secondaire une option binaire entre sa date d’émission et sa date d’échéance. Dans certains cas c’est l’émetteur de l’option qui s’engage à garantir la liquidité du marché.

Depuis 2007, les autorités américaines par l’intermédiaire de la Securities and Exchange Commission et Options Clearing Corporation ont autorisé l’émission d’options binaires listées et standardisées pour permettre une négociation liquide et continue. En 2008, l’American Stock Exchange lança les premières options binaires listées, suivi ensuite par le Chicago Board Options Exchange.

Différents types d’options

Les courtiers en ligne proposant la négociation d’options binaires offrent la possibilité d’acheter plusieurs types d’options.

L’option High/Low

L’option High/Low ou « Haut/Bas » est le type d’option le plus populaire. Ce type de contrat consiste à décider si l’actif sous-jacent sera au dessus (high) ou en dessous (low) du prix initial lors de l’expiration de l’option. Exemple : L’investisseur ouvre une option « High/Low » sur le cours de l’EUR/USD à la hausse. Le prix initial est de 1,2550.

Deux issues possibles après expiration:

• Le cours cloture au dessus de 1,2550, l’investisseur remporte le contrat • Le cours cloture en dessous de 1,2550, l’investisseur perd le contrat

L’option One touch

L’option « One touch » ou « Une touche » est une option de plus en plus démocratisée dans l’industrie de l’option binaire. Ce type de contrat consiste à décider si l’actif sous-jacent va atteindre une cotation définie au préalable ou non durant toute la durée de vie du contrat.

Exemple : L’investisseur ouvre une option « one touch » sur le cours de l’Or. Le prix initial est de 1725. La cotation ciblée est de 1735.

Deux issues possibles après expiration :

• Le cours a touché la cotation de 1735 durant la phase de vie de l’option, l’investisseur remporte le contrat • Le cours n’a pas touché la cotation de 1735 durant la phase de vie de l’option, l’investisseur perd le contrat

L’option Zone ou Boundary

L’option « zone » ou « hors zone », également appelée « boundary », consiste à décider si l’actif sous-jacent va clôturer à l’intérieur ou à l’extérieur d’une zone prédéfinie.

Exemple : L’investisseur ouvre une option « en zone » sur le cours de l’action Apple. Le prix initial est de 520. La zone est définie entre 510 et 530.

Deux issues possibles après expiration :

• Le cours cloture entre 510 et 530, l’investisseur remporte le contrat • Le cours cloture en dessous de 510 ou au dessus de 530, l’investisseur perd le contrat

Courtiers et régulation

Ces dernières années, la négociation des options binaires par les investisseurs particuliers s’est fortement développée. Procurant un rendement élevé avec des faibles échéances, de nombreux investisseurs sont attirés par la facilité d’utilisation des options binaires. Devant ce marché en forte expansion mais peu régulé de nombreux courtiers peu scrupuleux se sont introduits dans ce marché dans le but de flouer leurs clients. Souvent basés dans des paradis fiscaux ou des pays dans lesquels la régulation est faible ou inexistante, de nombreux scandales ont éclaté sur certains de ces courtiers.

L’Autorité des Marchés Financiers tente de contrôler ce marché en sensibilisant les investisseurs sur la nécessité d’investir chez un courtier disposant de bureaux en France, régulé par un pays de l’Union Européenne et disposant d’une autorisation d’exercer son activité financière délivrée par l’AMF et la Banque de France. Dans cette optique, l’autorité émet périodiquement une liste non exhaustive de courtiers ne disposant pas de ces autorisations. Peu de courtiers en ligne proposant des options binaires répondent donc aux exigences de l’AMF. Outre l’AMF, la CYSEC (organisme de régulation Chypriote, membre de l’Union Européenne) offre une garantie sérieuse aux utilisateurs.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • Print

Posted in: Conseils

Donnez votre avis (0) ↓

Donnez votre avis

Translate »
Print