Information boursière : Forte hausse de la marque de préservatifs sud-coréenne Unidus suite à la dépénalisation de l’adultère.

Information boursière : Forte hausse de la marque de préservatifs sud-coréenne Unidus suite à la dépénalisation de l’adultère.

Les actions de la société Unidus, premier fabriquant de préservatifs en Corée du Sud, ont connu aujourd’hui une forte hausse suite à la décision de la Cour Constitutionnelle de dépénaliser les relations extraconjugales en Corée du Sud.

La Cour suprême de justice sud-coréenne a déclaré aujourd’hui inconstitutionnelle l’article 241 du Code pénal qui pénalise les infidélités avec une peine de maximum deux ans de prison. Ce qui signifie que l’adultère est dépénalisé en Corée du Sud.

La décision a été rendue à 05h00 GMT et une heure plus tard, à la clôture de la bourse de Séoul, l’action Unidus a connu une hausse de 15%.

La société basée à Séoul, qui produit environ 50 millions de préservatifs pour différents marchés à travers le monde, a accueilli avec optimisme cette hausse « inattendue » a déclaré un de ses représentants.

Fondée en 1973, Unidus est la marque de préservatifs la plus populaire en Corée du Sud.

La décision rendue aujourd’hui par la Cour constitutionnelle à Séoul avec 7 voix pour et 2 contre est considéré comme historique, ces 25 dernières années, plusieurs tentatives pour abolir la « loi anti-adultère » ont eu lieu, toutes en vain en raison du blocage des secteurs les plus conservateurs de la politique et de la justice sud-coréenne.

Plus de 50.000 Sud-Coréens ont été accusés d’adultère depuis 1985, dont les deux tiers ont été arrêtés et certains d’entre eux ont fini par payer des peines allant jusqu’à deux ans d’emprisonnement.

Cependant, ces des dernières années, la justice était généralement beaucoup plus clémente avec les accusés d’adultère. En 2014, aucun des 892 accusés d’infidélités n’a été emprisonné.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • Print

Posted in: News

Donnez votre avis (0) ↓

Donnez votre avis

Translate »
Print